Mozaique du monde

Un regard neuf sur le monde

Fontaines du château de Chantilly: Restaurer le fonctionnement

by Posted on septembre 24, 2019

fontaines du chateau de Chantilly

En partenariat avec l’architecte en chef des monuments historiques, Pierre Antoine Gatier et son équipe,  la Fondation de Chantilly a confié en 2008 à une société la mission de restauration des fontaines du grand Axe.

L’objectif : restaurer le fonctionnement gravitaire des fontaines.

André Le Nôtre ( jardinier du roi Louis XIV de 1645 à 1700 ) dans sa conception des fontaines de Chantilly, alimenta le réseau hydraulique du domaine en détournant le cours d’eau : La Nonnette. Afin de garder le caractère magique des fontaines, il a fait construire l’aqueduc des Princes. La fonction de cet ouvrage sous terrain est d’amener sur le domaine la quantité d’eau nécessaire à l’alimentation des fontaines fleuves, de la gerbe et des jets d’eau des miroirs. L’eau arrive dans le bassin du Roi, Baccus. La fonction de cet  ouvrage est le stockage, mais surtout, la mise en pression du réseau.

Les recherches faites montrent qu’il est nécessaire d’alimenter ce bassin  à raison de 700 m3/heure environ.

Depuis le XVIIème siècle, la hauteur des nappes phréatiques a bougée et les cours d’eau ont été modifiés (agriculture, industrie, …). Il n’est aujourd’hui plus possible d’alimenter le réseau par la rivière historique.

Le choix technique s’est donc orienté par l’installation d’une station de pompage au bord de l’hexagone. Sa fonction est donc de prélever de l’eau et de la remonter dans l’aqueduc, pour retrouver à partir de là le chemin historique.

L’eau arrive dans le bassin du Roi, tout comme au XVIIème siècle.

Depuis ce point elle est distribuée dans les différentes fontaines, afin de reproduire les effets d’eau originels. Autrefois, les canalisations étaient réalisées en bois (particularité du Domaine de Chantilly et de Courances). De nos jours, nous disposons de solutions techniques plus simples à mettre œuvre et garantissant un fonctionnement durable, le PEHD. Il a donc été installé près de 2000 m de canalisation en polyéthylène en terre.

Dans les bassins, afin de respecter les travaux historiques faits par le Duc d’Aumale au XIX ème siècle, il a été installé des canalisations en fonte.

Les ajutages ont été réalisés en laiton.

L’eau des effets d’eau sert également au remplissage des bassins. Par débordement, celle-ci retourne dans la Manche, le Grand Canal et par connexion, l’hexagone, point de pompage.

Les jets d’eau des miroirs mesurent environ 4,80 m. Les 10 jets sont à la même hauteur.

Informations techniques :

Débit de la Gerbe : environ 250 m3/heure

Débit des jets des miroirs : 10 m3/heure par jet

Débit des Fleuves : environ 175 m3/heure et par fontaine (Est et Ouest)

Published by

View All Post by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.