Mozaique du monde

Un regard neuf sur le monde

La Vénus de Milo aux tiroirs par Salvador Dali

by Posted on juillet 11, 2018

Conservé au Louvre, la Vénus de Milo est on peut le dire un mythe de l’histoire de l’art. Une sculpture aux proportions parfaite qui fascine par sa grâce et par son interprétation profonde. Cette effigie hypnotise par sa grâce et l’interprétation que le spectateur peut lui donner. Elle a inspiré un artiste connu et reconnu de tous, on veut parler de Savator Dali qui est né en Espagne à Figueras le 11 mai 1904. Un grand maître du XXème siècle qui est peintre et sculpteur.  Propriétaire d’un mouvement artistique de l’avant garde. Certains de ses chefs d’œuvres sont visibles au musée du Louvre.

La découverte de Salvador Dali pour cette sculpture

C’est sur sa boite de crayon que lorsqu’il était enfant Salvador Dali l’a découvrit. Ce fut pour lui un excellent modèle qui lui permet de s’exercer en crayonnant par ci et par là. Puis devenu adulte, il lui consacra du temps en la façonnant en plâtre, en pâte de verre ou encore en bronze et en fonte à la cire perdue. C’est prodigieux toute l’énergie qu’il mis pour la réaliser et la transformer que l’on verra dans les lignes ci-dessous.

Aux alentours des années 1930, Salvador Dali s’aventura sur des objets surréalistes. En 1936 Salvador Dali et Marcel Duchamp s’associeront à Paris en France pour réaliser la Vénus de Milo aux tiroirs. C’est une œuvre plus que surprenante qui est sorti toute droite d’un cerveau d’un artiste phénoménal même si on peut y voir une association entre deux personnages. Par la suite Dali continua sur ces traces pour développer un peu plus ce concept de tiroirs.

La Vénus de Milo avec un cou de girafe et des tiroirs

Salvador Dali donna plusieurs interprétations. On peut aussi bien découvrir une Vénus de Milo avec un cou de girafe. Avec malice Salvador Dali donne à cette sculpture sans défaut une forme étrange Le cou de girafe sur la vénus élimine la beauté du corps. Deux tiroirs font partis de cette sculpture, le premier sort de la poitrine, l’autre pousse de son ventre que l’on peut découvrir sur l’image ci-dessous. Pour information dans l’interprétation Dalinien, le tiroir correspond à nos secrets les plus intimes. Une béquille soutient ce tiroir ce qui signifie qu’elle soutient la pesante réalité.

Ici Dali veut montrer la grossesse de la Vénus de Milo. On découvre là une espèce de provocation que cet artiste illustre avec cette sculpture. L’œuvre de Dali est aboutie.

Cet homme plein excentricité est une énigme à lui tout seul. Il suffit de voir son autobiographie pour s’en rendre compte. Tout en étant provocateur, ce catalan fait parti des plus grands comme Michel Ange, Léonard de Vinci. De l’Autoportrait cubiste à la montre molle, ce peintre espagnole a signé plusieurs grands œuvres qui méritent d’être présente au Louvre comme au centre Pompidou.

Published by

View All Post by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.